Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 19 avril 2021 

Document

Article

Titre : Interfaces pâte de ciment Portland-granulat découpé en lames minces. 2. Formation de la zone de transition / Flat aggregate-Portland cement paste interfaces. 2. Transition zone formation
Réf. ATILH n°29519
Source : Cement and concrete research
(1991)
Auteur(s) : XIE PING
et BEAUDOIN JJ.
et BROUSSEAU R.
Mots clés : FONDS ATILH / GRANULAT / CIMENT PORTLAND / Rapport eau ciment / MODELE MATHEMATIQUE / INTERFACE / Pâte durcie ciment / Conductivité élecctrique / Théorie / Hydrate / Epaisseur / Surface contact
Résumé : Cement and concrete research, USA, 1991, 21, n 5, 718-726
Une hypothèse sur la formation de la zone de transition entre le granulat non poreux et la pâte de ciment Portland est proposée. Conjointement aux modèles de conductivité électrique de la zone de transition et de la pâte, elle est utilisée pour expliquer les phénomènes observés lors des essais de conduction électrique. Elle considère que la couche d'eau sur la surface du granulat joue un rôle très important dans la formation de la zone de transition et qu'il existe une "région d'influence" renfermant quelques couches de particules de ciment à proximité de la couche d'eau. Cette région représente une partie de la zone de transition à partir du début du malaxage. Les particules de ciment dans cette région sont les sources des hydrates dans la zone de transition entière. Les résultats des essais de conductivité dans l'étude de l'interface peuvent être expliqués d'après les modèles développés.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021