Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 1 décembre 2021 

Document

Article

Titre : La résonance magnétique nucléaire: une technique pour l'étude des ciments / Nuclear magnetic resonance: a technique for the study of cements
Réf. ATILH n°33835
Source : BULLETIN DE LIAISON DES LABORATOIRES DES PONTS ET CHAUSSEES
(1995)
Auteur(s) : ZANNI H.
et RASSEM BERTOLO R.
et FERNANDEZ L.
et MASSE S.
et NIETO P.
Mots clés : CIMENT / FONDS ATILH / Adujant béton / HYDRATATION / TEMPERATURE / Spectrométrie RMN / Carbonation / MICROSTRUCTURE / Fumée silice / SILICIUM / Phase solide / LIAISON CHIMIQUE / Phase CSH
Résumé : Bulletin de liaison des laboratoires des ponts et chaussées, FRA, 1995, n 195, 61-72
La résonance magnétique nucléaire à haute résolution en phase solide du silicium 29Si permet d'accéder à la connectivité des tétraèdres SiO4 dans les silicates et de distinguer les monomères, les dimères, les chaînes linéaires et les polymères tridimensionnels. L'hydratation du ciment Portland peut être suivie dès les premiers instants du gâchage. Les effets de la température, d'adjuvants, de fumées de silice peuvent être observés. Il en est de même de la carbonatation. Il a été ainsi montré que du silicate tricalcique anhydre subsiste deux mois après la mise en contact avec l'eau. Les hydrates sont majoritairement à chaînes courtes. Des perspectives ouvertes par cette méthode de recherche sont explicitées.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021