Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 27 septembre 2020 

Document

Article

Titre : Corrosion en environnement marin, des armatures traversant les reprises de bétonnage / Corrosion of steel bars in concrete at joints under tidal environment
Réf. ATILH n°42689
Source : ACI materials journal
(2003)
Auteur(s) : MOHAMMED TU.
et HAMADA H.
Mots clés : ARMATURE / BETON ARME / CORROSION / Restivité électrique / FONDS ATILH / Traitement surface / ANALYSE CHIMIQUE / AIR MARIN / CHLORURE / Carbonation / Enrobage / Essai longue durée / Polarisation électrochimique / Reprise bétonnage / Zone intertidale / Essai cisaillement
Résumé : ACI materials journal, USA, 2003, 100, n 4, 265-273
Influence de sept traitements de surface du joint de reprise horizontale de bétonnage (en deux couches) d'éprouvettes cylindriques 15 x 30 cm, sur la corrosion des (trois) armatures métalliques verticales traversant le joint de reprise (enrobages latéraux de 20, 40 ou 70 mm avec une garde en fond de moule de 60 mm) : aucune élimination de la laitance avec ou sans application d'un mortier de reprise de 5 mm d'épaisseur ou d'un mortier de reprise avec solution au latex ou imprégnation superficielle par une résine de reprise ; les éprouvettes ayant été exposées pendant 25 ans à un environnement intertidal comportant des alternances de 9 heures d'immersion en eau de mer et de trois heures de séchage à une température variant de 6 à 30 °C, éventuellement suivies à l'échéance de 25 ans par un essai de corrosion accélérée en milieu marin (séquences périodiques de 3,5 jours d'immersion en eau de mer à 60 °C suivie de 3,5 jours de séchage à 25 °C). Indicateurs d'état de corrosion étudiés : densité de courant de polarisation, potentiel de demi-cellule, résistance électrique du béton, présence de macro-cellules de corrosion dans les armatures au voisinage de la reprise ainsi que des faces inférieure et supérieure des éprouvettes (état de corrosion physique et électrochimique des armatures et du béton), profondeur des piqûres, aires latérales et section des armatures endommagées par la corrosion, présence de défauts d'enrobage (vides d'air) des armatures, résistance résiduelle à l'arrachement de la liaison béton/armature, nature chimique et minéralogique des matériaux déposés au droit du joint de reprise de bétonnage.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020