Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 2 juillet 2020 

Document

Article

Titre : Analyse non-linéaire à partir du degré d'hydratation du béton, des distributions de température et d'humidité au jeune âge du béton des structures / Nonlinear analysis of temperature and moisture distributions in early-age concrete structures based on degree of hydration
Réf. ATILH n°42847
Source : ACI materials journal
(2003)
Auteur(s) : OH BH.
et CHA SW.
Mots clés : FONDS ATILH / DURCISSEMENT / Rapport eau ciment / HYDRATATION / TEMPERATURE / Pâte ciment / MICROSTRUCTURE / Activité / CAPILLARITE / Conservation échantillon / Coefficient diffusion / Eau libre / Béton jeune / METHODE ELEMENT FINI / AUTODESSICCATION / MATUROMETRIE
Résumé : ACI materials journal, USA, 2003, 100, n 5, 361-370
Modélisation mathématique et vérification expérimentale du degré d'hydratation de la pâte de ciment à partir de l'estimation de trois paramètres intervenant dans le concept de temps maturométrique équivalent : le rapport eau/ciment de la composition (formule de Mill), l'évolution de température de la pâte durant l'hydratation du ciment (loi d'Arrhénius) et l'évolution au cours du durcissement, de la teneur en eau libre dans la porosité capillaire du béton, eau libre différenciée de l'eau chimiquement ou physiquement liée aux produits d'hydratation par reconnaissance de la microstructure du béton à l'aide de l'approche simplifiée Hymostruc et de mesures de la porosité au mercure. Après estimation expérimentale de trois paramètres caractérisant les propriétés de transfert et de migration de l'humidité dans le béton (le coefficient de diffusion déterminé par la méthode d'Hedenblad, la porosité totale, la perte en eau par dessiccation estimée à partir de l'isotherme de désorption capillaire et des concepts mentionnés par Noring Mjönell : isothermes de capillarité et formation de produits d'hydratation), recherche à l'aide de la méthode des éléments finis tridimensionnels, des solutions transitoires des équations de diffusion de l'humidité dans le béton (eau libre capillaire et vapeur d'eau) et de diffusion de la chaleur d'hydratation de la pâte, vérifiant des conditions aux limites particulières : ambiance isotherme et pression totale (constante). Validation de la méthode en milieu adiabatique par comparaison avec des mesures d'évolution des profils de température au cours de l'hydratation du béton et de mesures de la teneur en eau par auto dessiccation et séchage.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020