Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 29 septembre 2020 

Document

Article

Titre : Ajustement de la modélisation d'une structure à l'aide de méthodes itératives / Structural model adjustment using iterative methods
Réf. ATILH n°43068
Source : Materials and structures
(2003)
Auteur(s) : ROITMAN N.
et MAGLUTA C.
et OLIVEIRA R. S.
Mots clés : Optimisation / Modélisation / Vibrations / Poutres / Endommagement / Corrélation / Modèles mathématiques / FONDS ATILH / Contraintes mécaniques / Analyse statistique / Densité / Module élasticité / Fréquence oscillation / Structure construction / Sollicitation / Essais non destructifs
Résumé :

Materials and structures, FRA, 2003, 36, n 263, 570-577
Présentation d'une procédure numérique d'ajustement des paramètres d'entrée de la modélisation du comportement dynamique d'une structure utilisant la méthode des éléments finis tridimensionnels, aux caractéristiques physiques mesurées sur les matériaux et à la géométrie réelle de la structure des ouvrages. Cette modélisation repose sur l'optimisation à l'aide de l'algorithme itératif d'IGNIZIO, le "goal programming", d'une fonction d'écart " objectif " entre les réponses en fréquence observées expérimentalement sur la structure sollicitée dynamiquement et la fonction de réponse en fréquence de la structure fournie par le modèle. Particularités de l'algorithme : utilisation de la programmation linéaire sous contraintes sans explicitation formelle de la fonction " objectif " à partir des caractéristiques de conception de la structure et de techniques statistiques de corrélation entre fréquences propres des structures et modes de vibration correspondants. Validation de la procédure de modélisation par comparaison des fréquences de vibration calculées avec les fréquences et modes de vibration observés sur des poutres métalliques isostatiques affectées d'anomalies imposées (couples appliqués aux extrémités) puis soumises à une flexion simple dynamique. Application de la méthode à la détection d'anomalies-types variées (altération de rigidité des structures, apparition de moments parasites) ou d'hypothèses de modélisation erronées, en comparant uniquement les premiers modes de vibration calculés avec ceux observés expérimentalement ou obtenus par simulation numérique.

Article disponible en PDF sur demande au Centre de Documentation

Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020