Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 25 janvier 2021 

Document

Article

Titre : Ciments Portland au calcaire. Leur hydratation et leurs propriétés comparées à celles d'autres ciments composés / Portland-limestone cements. Their properties and hydration compared to those of other composite cements
Réf. ATILH n°43879
Source : Cement and concrete composites
(2005)
Auteur(s) : VOGLIS N.
et KAKALI G.
et CHANIOTAKIS E.
et TSIVILIS S.
Mots clés : FONDS ATILH / HYDRATATION / Retrait / Résistance compression / Expansion volume / Hydroxyde de calcium / ETTRINGITE / Pouzzolanicité / Temps prise / Broyabilité / Phase CSH / Thaumasite / CIMENT PORTLAND POUZZOLANE / Ciment Portland cendre volante / Demande en eau / Ciment Portland calcaire
Résumé :

Cement and concrete composites, GBR, 2005, 27, n 2, 191-196
Comparaison expérimentale de l'utilisation, en référence à la norme EN 197-1, de calcaire, de pouzzolanes naturelles en provenance de l'île de Mikos et de cendres volantes de la région de Mégalopolis, comme constituants principaux respectifs de quatre ciments composés grecs, sur les propriétés physiques et mécaniques de pâtes et de mortiers formulés avec ces ciments (un ciment Portland utilisé comme référence, les trois autres étant constitués de 85 % de clinker, 5 % de gypse et de 15 % respectivement de calcaire, de cendres volantes ou de pouzzolanes naturelles) de finesse de broyage ajustée pour atteindre une résistance à la compression de 41 MPa environ à 28 jours. Etude de l'interaction clinker-calcaire sur la broyabilité du mélange (temps de broyage, surface spécifique du ciment, granulométrie, coefficient d'uniformité selon la loi de Rosin-Rammler, énergie de broyage), étude de la participation du calcaire aux réactions d'hydratation et identification des produits d'hydratation formés (phases CSH, CH et en particulier de la Portlandite indicateur du développement de l'effet pouzzolanique, carboaluminates hydratés, ettringite), suivi de la formation de la thaumasite après quelques mois d'exposition de mortiers à une attaque par les sulfates à la température de 5 °C. Détermination des propriétés physiques et mécaniques de pâtes et de mortiers (formulés avec un rapport eau/solide de 0,4) : vitesse d'hydratation, demande en eau de consistance, temps de prise, fissurabilité à l'anneau, expansion (aux aiguilles de Le Châtelier), retrait, résistance à la compression (de 1 à 28 jours).

Article disponible en PDF sur demande au Centre de Documentation

Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021