Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée vendredi 26 février 2021 

Document

Article

Titre : Ciments résistant aux acides et destinés aux forages pour la géothermie : mélanges de cendres volantes et de laitier activé au silicate de sodium / Acid resistant cements for geothermal wells : sodium silicate activated slag/fly ash blends
Réf. ATILH n°44089
Source : Advances in cement research
(2005)
Auteur(s) : SUGAMA T.
et BROTHERS LE.
et VAN DE PUTTE TR.
Mots clés : FONDS ATILH / TEMPERATURE / CENDRE VOLANTE / LAITIER HAUT FOURNEAU / Résistance compression / SILICE / FORAGE / Autoclavage / LIANT HYDRAULIQUE / Activation / Oxyde de sodium / Temps prise / Coulis / Composition minéralogique / Silicate de sodium / Propriété transfert
Résumé : Advances in cement research, GBR, 2005, 17, n 2, 65-75
Dans l'objectif d'une application aux travaux de forage destinés à la géothermie, évaluation expérimentale de la résistance chimique aux attaques par des acides forts portés à température élevée, de liants hydrauliques obtenus par mélange puis homogénéisation de cendres volantes siliceuses de type F (surface spécifique Blaine : 10585 cm2/g) et de laitier de haut fourneau, granulé, moulu (SPB : 5500 cm2/g), activé par des silicates de sodium. Influence sur plusieurs propriétés (temps de prise à température ambiante, résistance à la compression, porosité, perméabilité à l'eau, composition chimique ou minéralogique des phases et développement de la microstructure au cours du durcissement et de l'autoclavage) de coulis (préparés avec un rapport solution/liant de 0,6, coulés dans des éprouvettes cylindriques D30 x H60 mm, démoulées après 24 heures de durcissement à 20 °C puis soumises à différents environnements de forage simulés par autoclavage avec des conditions de température rencontrées en géothermie), de trois facteurs liés à la composition des liants ou à la préparation et au traitement des coulis : proportion pondérale de laitier dans le mélange, 6 valeurs comprises entre 50 et 100 % ; module (rapport massique SiO2/ Na2O) des silicates activateurs du laitier, (3,22; 2,50 et 2,0) ; température maximale atteinte à l'autoclavage (100 ; 200 ou 300 °C). Etablissement de corrélations entre ces résultats et plusieurs indicateurs d'endommagement des éprouvettes de coulis autoclavés, examinées après immersion pendant 15 jours dans une solution (pH 1,1) chargée d'acide sulfurique et de gaz carbonique et portée à la température de 90 °C : perte de masse et aspect visuel d'éprouvettes.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021