Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 8 juillet 2020 

Document

Article

Titre : Dimensionnement des circuits de pompage du béton / Design of concrete pumping circuit
Réf. ATILH n°44122
Source : ACI materials journal
(2005)
Auteur(s) : KAPLAN D.
et DE LARRARD F.
et SEDRAN T.
Mots clés : BETON / FONDS ATILH / PRESSION / MODELE MATHEMATIQUE / Propriété rhéologique / Appareil mesure / FROTTEMENT / Béton haute performance / VISCOSITE / Glissement / DEBIT / VITESSE / POMPE BETON / DIMENSIONNEMENT / Seuil écoulement / POMPAGE
Résumé : ACI materials journal, USA, 2005, 102, n 2, 110-117
Présentation des résultats de 36 essais effectués en laboratoire sur des installations de pompage de 148 m de longueur, avec coudes à 90° et épingles à 180°, en tube d'acier de 125 mm de diamètre et de trois essais réalisés sur chantier (tour de grande hauteur et tunnel, avec pompage de bétons C35 et C60 sur une longueur horizontale maximale de 220 m et une dénivelée de 5,80 m), résultats ayant contribué dans le cadre du projet national CALIBE (1995-2000) à l'élaboration de méthodes et à l'édition d'un guide de conception et de dimensionnement d'installations de pompage de bétons modernes superplastifiés de résistance courante et de bétons à hautes performances, avec ou sans air entraîné, ainsi qu'à la mise au point du tribomètre (appareil de mesure en laboratoire du seuil de cisaillement et de la viscosité plastique des bétons pompés et dérivé du rhéomètre à cylindres coaxiaux), à l'élaboration d'un logiciel conçu autour d'un modèle analytique prédictif des paramètres de pompage (pression en entrée et débit de béton en sortie de pompe ou de manche, caractéristiques rhéologiques du béton à pomper) et s'appuyant sur des hypothèses d'écoulement du béton dans les tubes d'acier (formation d'une couche limite d'interface béton pompé/paroi du tube en mortier de 5 mm d'épaisseur permettant par cisaillement, le glissement du béton dans le tube, couche limite à l'origine des pertes de charge dans le circuit), sur une loi de comportement rhéologique de cette couche limite (choisie selon le degré de saturation du béton, la vitesse de pompage et la contrainte normale dans la couche limite, parmi : contrainte de frottement constante dans la couche limite ou fonction linéaire de la vitesse de glissement du béton (béton à faible teneur en air entraîné) ou de la pression normale dans la couche limite (béton à forte teneur en air entraîné) ou à la fois de la vitesse et de la contrainte normale). Choix de la deuxième hypothèse (contrainte de frottement/vitesse de glissement) et estimation des caractéristiques rhéologiques du béton de la couche limite (coefficient de cohésion, coefficient de vitesse) par interprétation du diagramme expérimental pression/débit de pompage ou à l'aide du tribomètre. Application des méthodologies et modèles ainsi mis au point, à la prévision des pressions et débits de pompage sur les deux chantiers de référence.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020