Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 15 avril 2021 

Document

Article

Titre : Comportement sous charge de poutres en béton affectées par une réaction alcali-silice / Structural behavior of concrete beams affected by alkali-silica reaction
Réf. ATILH n°44171
Source : ACI materials journal
(2005)
Auteur(s) : MULTON S.
et SEIGNOL JF.
et TOUTLEMONDE F.
Mots clés : BETON ARME / FISSURATION / Résistance mécanique / FONDS ATILH / Teneur eau / Retrait / POUTRE / Alcali réaction / Expansion volume / DEFORMATION / MODELISATION / Module élasticité / Conservation échantillon / Humidité relative / Perte masse / Profil concentration
Résumé : ACI materials journal, USA, 2005, 102, n 2, 67-76
Validation expérimentale d'une méthodologie d'estimation prévisionnelle de la stabilité dimensionnelle et de la capacité portante résiduelle de poutres en béton, armé ou non, de caractéristiques rhéologiques et mécaniques comparables (affaissement au cône, résistance à la compression, module élastique) formulés avec 410 kg de ciment, un rapport eau/ciment de 0,5, des granulats potentiellement sensibles ou non à la réaction alcali-silice, des sables non réactifs ; deux valeurs de teneur en alcalins équivalents, faible ou de 1,25 % en masse de ciment, et présentant (sous chargement ou non) des variations dimensionnelles concomitantes avec l'apparition de signes extérieurs du développement d'une réaction alcali-silice, en déterminant de 28 jours à 14 mois : l'évolution de la masse des poutres (par pesage direct), des profils d'humidité du béton (par gammadensimétrie ou capteurs capacitifs noyés dans le béton), des déflexions ou déformations tridimensionnelles locales à différentes abscisses de la portée et niveaux dans les sections (rectangulaires 250 x 500 mm) de cinq poutres d'essai (2500 mm de portée), en béton éventuellement armé (2 D32 et 2 D20 mm en armatures longitudinales à haute adhérence et 14 cadres D12 mm comme armatures transversales), non chargées, conservées en créant un gradient d'humidité entre le béton à coeur et celui des faces extérieures (face supérieure au contact d'un air à 30 % d'humidité relative et à la température de 38 °C, sous-face immergée dans l'eau, faces latérales recouvertes d'une protection étanche). Influence (à l'aide de la méthode "du potentiel de gonflement") du gradient de teneur en eau et de la présence d'armatures, sur le développement du gonflement des poutres et vérification de l'hypothèse de Navier-Bernoulli. Corrélation des observations sur poutres avec les mesures respectives du gonflement, des résistances à la compression, à la traction par fendage et du module élastique sur éprouvettes prismatiques (140 x 140 x 280 mm) conservées dans l'eau ou sur éprouvettes cylindriques (160 x 320 mm) conservées en ambiance étanche ou en atmosphère désertique (38 °C, 30 % d'hygrométrie relative).
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021