Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 18 avril 2021 

Document

Article

Titre : Nouvelles espèces d'hydrates d'aluminium dans les hydrates de ciment Portland, caractérisées par spectroscopie RMN à rotation à l'angle magique des atomes d'aluminium 27 et de silicium 29 / A new aluminium-hydrate species in hydrated Portland cements characterized by 27 Al et 29 Si MAS NMR spectroscopy
Réf. ATILH n°44767
Source : Cement and concrete research
(2006)
Auteur(s) : ANDERSEN MD.
et JAKOBSEN HJ.
et SKIBSTED J.
Mots clés : FONDS ATILH / CIMENT PORTLAND / HYDRATATION / TEMPERATURE / GYPSE / Spectrométrie RMN / Diffraction RX / Clinker / Hydrate / FER / Alumine / Stabilité thermique / Ciment blanc / Phase CSH / Hydroxyde d'aluminium / Aluminate de calcium
Résumé : Cement and concrete research, USA, 2006, 36, n 1, 3-17
Recherche expérimentale par spectroscopie de résonance magnétique nucléaire, de la phase hydratée des ciments ou du clinker à l'origine de la 3ème fréquence de résonance de l'atome d'aluminium, placé en coordination octaédrale dans les phases de CSH ou d'aluminates des hydrates de deux ciments Portland et d'un clinker blancs, cette nouvelle fréquence apparaissant après celles de l'atome d'aluminium présent dans l'ettringite ou dans les monophosphates (3ème aluminate hydraté, noté TAH). Comparaison de cette fréquence avec celle des spectres de l'atome d'aluminium substitué aux phases de CSH ou à l'atome de calcium, dans les couches principales d'oxyde dicalcique des CSH ou inséré en position octaédrale dans les intercouches de CSH. Puis, recherche à l'échelle nanoscopique, de l'origine de cette fréquence dans un hydrate d'aluminium apparaissant soit sous forme amorphe ou sous forme désordonnée soit, comme une phase séparée soit comme un précipité surfacique dans un silicate de calcium hydraté. Etude du mécanisme de formation de ce troisième hydrate d'aluminium dans deux ciments Portland blancs (les deux étant à faible teneur en ions ferriques mais l'un étant à faible teneur en Al2O3) d'origine norvégienne ou égyptienne et d'un clinker blanc d'origine norvégienne, ces trois liants comportant une éventuelle addition de gypse. Puis, étude de l'environnement local des phases supportant ce 3ème aluminate hydraté et étude de la stabilité thermique aux températures de 70 à 90 °C, des phases supportant l'aluminium.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021