Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 21 janvier 2021 

Document

Article

Titre : Influence d'adjuvants réducteurs de retrait sur le développement de la fissuration due au retrait plastique / Influence of shrinkage-reducing admixtures on development of plastic shrinkage cracks
Réf. ATILH n°45679
Source : ACI materials journal
(2007)
Auteur(s) : LURA P.
et PEASE B.
et MAZZOTTA GB.
et RAJABIPOUR F.
et WEISS J.
Mots clés : FISSURATION / FONDS ATILH / Adujant béton / TEMPERATURE / MORTIER / Retrait / Contraintes mécaniques / CAPILLARITE / EVAPORATION / Temps prise / Conservation échantillon / Humidité relative / Analyse image / Solution interstitielle / VENT / Tension superficielle
Résumé : ACI materials journal, USA, 2007, 104, n 2, 187-194
Etude expérimentale du développement de la fissuration (analyse d'images, apparition, forme, ouverture) de retrait plastique sur dalles-éprouvettes (355 x 560 x 100 mm) en mortier formulé avec une récente classe d'adjuvants (SRA) réducteurs de retrait (agents tensioactifs, surfactants ou mouillants, modifiant la solution interstitielle), conservées en chambre climatique (température 30 °C, HR 50 %, vitesse du vent 24 km/h), les composants étant préchauffés à 30 °C pendant 12 heures en ambiance étanche avant malaxage. Influence de la réduction de la tension superficielle de la solution interstitielle, entre le moulage des éprouvettes et la fin de la prise du mortier formulé avec un adjuvant réducteur de retrait (aux dosages massiques de 0 % ; 1 ; 2 ; 5 %), un ciment Portland ASTM type I (finesse Blaine de 360 m2/kg, de teneurs en C3A, C3S, C2S et Na2O équivalent respectivement de 12 %, 60 %, 12 % et 0,72 %), un rapport E/C de 0,50, du sable fin (module de finesse 2,60 dosé à 55 % en volume) sur la vitesse d'évaporation de l'eau (mesure de la variation massique des dalles), la tension superficielle de la solution capillaire et de l'eau déionisée, les évolutions du tassement apparent de la surface libre du mortier et de la température, la valeur de la contrainte de première fissuration en référence à la théorie de BRINKER et SCHERER, les temps de début et de fin de prise du mortier (à 23 °C).
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021