Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 2 décembre 2020 

Document

Article

Titre : Du béton de rhéologie courante au béton autoplaçant : une transition entre des interactions de friction et des interactions hydrodynamiques / From ordinary rheology concrete to self compacting concrete : a transition between frictional and hydrodynamic interactions
Réf. ATILH n°46658
Source : Cement and concrete research
(2008)
Auteur(s) : YAMMINE J.
et CHAOUCHE M.
et GUERINET M.
et MORANVILLE M.
et ROUSSEL N.
Mots clés : FONDS ATILH / GRANULAT / MODELE MATHEMATIQUE / Résistance compression / Compacité / Essai affaissement / Propriété rhéologique / FROTTEMENT / Béton haute performance / CORRELATION / MASSE VOLUMIQUE / INTERACTION INTERPARTICULAIRE / Essai étalement / Béton autonivelant / Seuil écoulement
Résumé : Cement and concrete research, USA, 2008, 38, n 7, 890-896
Etude du phénomène physique responsable de la transition entre un béton de fluidité courante et un béton à haute fluidité en fonction du dosage en granulats du béton : préparation d'un béton à hautes performances de référence (béton identique à celui employé dans la construction du viaduc de Millau) et de 21 bétons obtenus en faisant varier uniquement la fraction volumique des granulats du béton entre 50 et 75 % ; détermination du seuil d'écoulement des bétons à partir de la valeur de l'affaissement ou de l'étalement au cône d'Abrams ou encore au moyen de la boîte mise au point au LCPC, puis identification des bétons autoplaçants (étalement supérieur à 600 mm et seuil d'écoulement inférieur à 200 MPa) ; analyse des résultats à partir des approches multi-échelles publiées dans la littérature ou de théories telles que celle de l'épaisseur en excès (ouvrabilité influencée par la pâte de ciment d'épaisseur variable entourant chaque grain de sable et chaque granulat permettant de calculer la distance moyenne entre 2 granulats) ou celle de l'approche physique (comportement rhéologique dominé par les frottements dans le cas d'une fraction granulaire élevée ou par des interactions hydrodynamiques dans le cas des bétons autoplaçants) ; influence de la fraction volumique des granulats sur la résistance à la compression à 28 jours et comparaison avec les prévisions du modèle de compacité de de Larrard.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020