Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 21 octobre 2020 

Document

Article

Titre : Contribution à l'explication de l'éclatement de certains éléments en béton soumis à une température élevée / A contribution to the explanation of splalling of concrete elements subjected to elevated temperature
Réf. ATILH n°46938
Source : European Journal of Environmental and Civil Engineering
(2009)
Auteur(s) : DE MORAIS MVG.
et PLIYA P.
et NOUMOWE A.
et BEAUCOUR AL.
et ORTOLA S.
Mots clés : BETON / FONDS ATILH / HUMIDITE / PRESSION / TEMPERATURE / Contraintes mécaniques / ELASTICITE / Ecaillage / VAPEUR / RIGIDITE / CONTRAINTE THERMIQUE / PLASTICITE / Eclatement / RESISTANCE FEU / Mécanique rupture / Loi comportement
Résumé : European Journal of Environmental and Civil Engineering, FRA, 2009, 13, n 1, 71-90
Recherche à l'aide de simulations numériques, du comportement d'éléments en béton portés à hautes températures, dans le double objectif de détecter les phénomènes mécaniques ainsi développés puis de tenter d'expliquer les mécanismes de comportement du béton à l'origine des phénomènes d'écaillage et d'éclatement observés expérimentalement sur éprouvettes. Recherche numérique préalable d'états de contraintes internes conduisant à la ruine du béton en zone axiale des éléments chauffés, avec le logiciel de calcul thermohydrique CAST3M développé au CEA pour déterminer les contraintes mécaniques dans un béton muni de l'une des deux lois de comportement (modèle élastique linéaire isotrope ou modèle élastoplastique à deux seuils, écrouissable et dissymétrique en compression et en traction (modèle de DRUCKER-PRAGER)). Mise en évidence de l'origine des désordres par l'occurrence dans cette zone axiale de gradients de température et de champs de pression de vapeur d'eau liés à la composition du béton, engendrant en zone axiale des contraintes de traction et une perte de rigidité et des compressions en zone latérale. Recherche de la température de surface conduisant aux contraintes mécaniques maximales. Validation de la démarche à partir d'essais sur éprouvettes cylindriques (16 x 32 cm) soumises à un cycle de chauffage refroidissement (vitesse de montée 1 °C/min, températures de palier : de 20 à 600 °C.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020