Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée vendredi 30 octobre 2020 

Document

Article

Titre : Amélioration de la résistance à la compression résiduelle et de la résistance à l'écaillage de poteaux en béton armé à hautes performances soumis à un incendie / Improvement of residual compressive strength and spalling resistance of high-strength RC columns subjected to fire
Réf. ATILH n°46984
Source : Construction and building materials
(2009)
Auteur(s) : HAN Cheon-Goo
et HAN Min-Cheol
et HEO Young-Sun
Mots clés : Béton armé / Résistance au feu / Cendres volantes / Laitiers de haut fourneau / Fibre synthétique / FONDS ATILH / Propène polymère / Résistance compression / Ecaillage / Béton haute performance / Béton armé fibre / Cellulose / Vinylique alcool polymère / Poteau / Protection feu / Ciment Portland
Résumé :

Construction and building materials, GBR, 2009, 23, n 1, 107-116
Etude du comportement au feu de 18 poteaux de section carrée (300 x 300 x 600 mm) en béton armé à hautes performances préparé avec un rapport eau/liant de 0,34, du ciment Portland substitué à hauteur de 15 % en masse par des cendres volantes, certains poteaux contenant des fibres ( 0,1 ou 0,2 % en volume) de polypropylène, de cellulose ou d'alcool de polyvinyle, d'autres étant protégés par différentes techniques (2 ou 3 mm de peinture acrylique ignifuge ; 20 mm de revêtement ignifuge à base de gypse projeté ; 20 mm de mortier (rapport sable/ciment : 1/3) ; panneaux ignifuges de 30 mm armés d'un treillis métallique de 1,6 mm préparés avec du ciment Portland, du laitier de haut fourneau (20 % en masse de ciment) et des fibres de polypropylène (0,1 % en volume), les poteaux restant contenant des fibres de polypropylène (0,1 % en volume) étant renforcés par des plaques métalliques (1,2, 1,6 ou 2,3 mm d'épaisseur) : propriétés des bétons frais (affaissement, étalement, teneur en air, masse volumique) ; résistance à la compression aux échéances de 3, 7 et 28 jours à température ambiante ; essai au feu d'une durée de 3 h avec une montée en température conforme à la norme ISO-384 et un suivi de la température à une distance 150 ou 40 mm de la surface des poteaux ; mise en évidence à l'oeil nu des écaillages éventuels après l'essai au feu, mesure de la résistance à la compression résiduelle et de la perte de masse.

Article disponible en PDF sur demande au Centre de Documentation

Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020